CLASSEMENT 00 Pts J G N P
00 00 00 00 00

Portrait : Haris Belkebla13 janvier 2015 à 10h00

Haris Belkebla, sur les traces de Jonathan Gradit.

 

Le foot chez les Belkebla, c'est une histoire de famille. Un père ancien joueur et aujourd'hui entraineur, des oncles dirigeants ou joueurs, dont un à même était professionnel : Youssef Belkebla, attaquant passé par le Red Star et St Étienne et présélectionné pour la Coupe du Monde 1986. "Au soir du tirage de la Coupe de France, mon oncle Youssef m'a tout de suite appelé. Il était content qu'on tombe sur l'AS St Etienne et m'a parlé d'un clin d’œil du destin. Il m'a aussi dit de lui réserver sa place, et même s'il a joué pour les verts, il encouragera Tours !"


Né le 28 janvier 1994 en région parisienne, le discret Haris a très tôt fréquenté les terrains de foot pour y voir évoluer son père. Impatient d'en découdre lui aussi, c'est tout naturellement qu'il prend sa première licence au club d'Aubervilliers, dès l'âge de six ans.
A l'aise balle au pied, il prend place dès le début au milieu de terrain et va rapidement suscité l'intérêt. A douze ans, le jeune Belkebla passe ses premiers tests à Clairefontaine et intègre le pôle espoir de Reims. "Ce n'était pas facile de partir si jeune de chez moi, mais j'étais si déterminé que je me suis vite adapté."


Quelques temps après, c'est Boulogne qui vient aux renseignements et Haris n'hésite pas longtemps à rejoindre le club de la Côte d'Opale. "Ils venaient de monter en Ligue 1 et je voulais absolument rejoindre un club professionnel. Alors même s'il n'avait pas de centre de formation, je n'ai pas hésité à rejoindre l'USBCO et la Manche."

Haris Belkebla passe alors les étapes, des U17 à la réserve en CFA2, et c'est un recruteur de Valenciennes qui viendra le débaucher un soir de match au Havre. "Ils me suivaient depuis un moment et ils sont allés à la rencontre de ma mère dans les tribunes du stade." C'était en 2012, le VAFC était alors en Ligue 1, sous la direction de Daniel Sanchez, et disposait d'un centre de formation digne de ce nom. Nouvelle destination donc pour le jeune milieu de terrain, et un objectif clair : "Intégrer le groupe pro !".


Objectif partiellement atteint en début de saison puisqu'il fait la reprise avec les professionnels valenciennois, mais la situation délicate du club et un appel opportun de Gilbert Zoonekynd ont convaincu le tout récent sélectionné en U20 de l'équipe d'Algérie (Haris possède la double nationalité) de rejoindre le Tours FC. "Depuis mon arrivée, tout a été très vite. J'ai participé au stage de préparation et j'ai pu m'exprimer rapidement en Ligue 2 grace à Olivier Pantaloni et le staff. Mes parents sont fiers de moi et c'est de début pour moi de la réalisation de mon rêve." Avec un objectif à court terme : "M'imposer et surtout faire en sorte de maintenir l'équipe en Ligue 2."

Et pour plus tard ? "Je suis bien ici, la ville et le club sont parfaits pour moi. J'espère donc rester longtemps à Tours et rendre à ce club ce qu'il m'a déjà donné."

 

 

 

Haris Belkebla face au Havre, 19 décembre 2014

 

 

« Retour à la liste des actualités

FAN ZONE