CLASSEMENT 00 Pts J G N P
00 00 00 00 00

L'interview de la semaine - Fabien Mercadal11 janvier 2017 à 09h31

À quelques jours de la reprise de la Domino's Ligue 2, Fabien Mercadal a accepté de répondre à nos questions. Pour vous, le technicien des "Ciel & Noir" revient sur la fin d'année 2016 et affiche son ambition pour cette nouvelle année.

 

ToursFC.fr : Fabien, Nous nous retrouvons en 2017, comment se sont passées les fêtes de fin d’année ?

 

Fabien Mercadal : "Les garçons ont su en profiter mais elles ont été studieuses. Nous avons retrouvé des garçons en forme, qui ont pu de suite enchainer les entrainements avec intensité."

 

ToursFC.fr : J’imagine que les résultats positifs de la fin d’année 2016 vous ont permis de prendre quelques jours de repos avec l’esprit libéré ?

 

Fabien Mercadal : "Oui, cela nous a vraiment fait du bien. Le scénario est idéal pour nous. Nous restons sur 4 matchs sans défaite, sur de belles prestations et surtout lors de la dernière journée, nous quittons l’endroit où sommes restés un peu trop longtemps à notre goût, c’est à dire les places de relégable."

 

 ToursFC.fr : Cette fin d’année fait énormément plaisir  quand on sait d’où vient le club et l’effectif. Quel est ton  sentiment en 2017 par rapport à ça ?

 

 Fabien Mercadal : "C’est un groupe qui est monté en  puissance. De manière logique, si je peux me permettre.  Nous avons senti tout au long de cette première partie de  saison que nous avons progressé au fur et à mesure des  semaines. Parfois, nous aurions mérité mieux mais il nous  manquait quelques petits détails pour faire la différence.

 Et puis au fur et à mesure des semaines, la relation entre  les joueurs et le staff s’améliorant, dans le sens où tout le  monde se comprend de mieux en mieux, fait que l’on a  réussi à être plus performants en cette fin d’année 2016."

 

ToursFC.fr : Tu évoques une montée en puissance de ton groupe. Le comportement irréprochable des joueurs est un facteur clé ?

 

Fabien Mercadal : "Si nous sommes montés en puissance sur les six premiers mois du point de vue de la qualité du jeu, il y a une constante (qu’est) c'est le comportement des joueurs. Aujourd’hui, être capable de se sortir de ce que nous avons vécu en ne lâchant rien comme ont pu le faire les garçons est une satisfaction. Il faudra évidemment continuer en ce sens."

 

ToursFC.fr : Pour continuer votre marche en avant, vous avez décidé de surprendre les joueurs en réalisant un stage avec l’unité spécialisée de l’armée Française. Peux-tu nous expliquer comment avez-vous pensé à ce genre de stage ?

 

Fabien Mercadal : "Ce sont toujours des histoires de rencontres. Le Président avait eu l’idée de faire un stage de ce type et avec la direction du club, ils ont fait en sorte que la rencontre puisse se faire. La vie est ainsi faite et j’ai rencontré deux personnes intéressantes qui pouvaient apporter quelque chose à une équipe de football, à des garçons comme les nôtres.

Nous les avons complément sortis du contexte, ils ont eux deux jours difficiles mentalement. Les spécialistes en face d’eux ne les ont pas lâchés pendant ce stage et ça n’a pas été toujours facile. Dans tous les cas, je pense que cette expérience va nous apporter un plus sur toute la seconde partie de saison. Cela m’a permis encore une fois, de mesurer la chance que nous avons avec le staff, de travailler avec des garçons comme ça."

 

ToursFC.fr : Tu évoquais des exercices difficiles. As-tu une anecdote, un exercice qui t'a marqué pendant ce stage ?

 

Fabien Mercadal : "Oui !!! Il y a notamment Daouda Konaté qui a fait un saut à l’élastique extraordinaire (rires).

Pour tout vous expliquer, les joueurs avaient les yeux bandés pendant tout le trajet. Une fois arrivés sur place, les joueurs étaient harnachés comme s’ils allaient sauter à l’élastique. Seulement, ils n’étaient qu’à 1m du sol. L’objectif était double. Le premier, de montrer aux joueurs qu’ils étaient capables de repousser leurs limites et le second, de leur prouver qu’ils pouvaient nous faire confiance et que nous les lâcherons pas."

 

ToursFC.fr : Lens qui arrive tout de même en ligne de mire. Vous aviez fait match nul à Bollaert (2-2). Tu penses pouvoir faire mieux pour votre retour à la Vallée du Cher ?

 

Fabien Mercadal : "Je pense toujours faire mieux même si ce n’est pas la même équipe de Lens. Elle a trouvé son rythme de croisière maintenant. Selon moi, c’est la meilleure équipe de Ligue 2. Reims est une équipe tout aussi intéressante mais elle moins performante à l’extérieur alors que Lens est capable de faire de bons matchs à domicile comme en déplacement.

C’est un groupe expérimenté avec d’énormes qualités techniques. Il faudra sortir une grosse performance collective pour pouvoir les bouger. Nous nous préparons pour y parvenir."

 

 

 

 

ToursFC.fr : Vous allez retrouver les amoureux du club à la Vallée du Cher. As-tu un message à leur faire passer ? 

 

Fabien Mercadal : "Evidemment leur souhaiter une Bonne et Heureuse Année 2017 à tous les Tourangelles et Tourangeaux qui nous soutiennent, les supporters, les jeunes licenciés du club, les féminines, les éducateurs, les salariés et les bénévoles. Je leur souhaite à tous une bonne année civile et puis de vivre de grosses joies communes autour du Tours FC. Choses que les U19 ont réussi à faire grâce à leur victoire sur Thouars (3-1) en Coupe Gambardella et l’exploit des Féminines en éliminant Le Mans (D2) (1-0) en Coupe de France Féminine. Félicitations aux deux équipes qui lancent parfaitement l’année 2017 du Tours FC."

 

ToursFC.fr : Le mois de Janvier est important pour lancer au mieux cette seconde partie de saison ?

 

Fabien Mercadal : "La coupure a été plutôt courte et les garçons ont été sérieux. Il faut continuer les bonnes prestations de fin d’année dans un mois de Janvier qui s’annonce compliqué. Lens, Strasbourg dans un stade plein avec une belle ambiance puis la réception de Niort."

 

ToursFC.fr : À noter que pendant ce mois de Janvier, Denis Bouanga, le meilleur buteur et passeur du club, ne sera pas disponible. Et pour cause, il disputera la CAN avec le pays hôte, le Gabon. Comment gères-tu cette indisponibilité ?

 

Fabien Mercadal : "Nous avons un groupe très intéressant. Denis est parti et je suis content pour lui parce que ça valide son travail. C’est vraiment une bonne chose pour lui, ça donne aussi une bonne image du club. Un garçon arrivé en prêt, qui a bossé et qui part jouer une super compétition en défendant les couleurs de son pays.

Nous avons confiance en notre effectif, il y a des garçons qui sont prêts à jouer. Si Denis est un joueur important, nous sommes conscients d’avoir également un groupe de 24 joueurs capables de faire la différence une fois sur le terrain."

 

« Retour à la liste des actualités

FAN ZONE